fbpx
Que faire de ses déchets organiques

Que faire de ses déchets organiques

Hier, j’ai reçu une question très interressante sur Instagram :

” Qu’est ce que je peux faire avec mes graines de potimarrons ?”

Du coup, ça m’a inspiré l’article de cette semaine. 

 (d’ailleurs si toi aussi tu as questions ou des envies de thèmes à aborder autour de l’alimentation au sens très large, n’hésites pas à m’envoyer un message sur Insta ou simplement répondre à ma newsletter 🙂)

Avec un régime majoritairement végétal et le moins transformé possible, c’est très facile de limiter ses déchets traditionnels, c’est à dire les différents types d’emballages. En effet, en consommant majoritairement des aliments bruts, on peut plus facilement (si on le souhaite) acheter en vracs.

Les aliments de base d’un régime à tendance végétale et non transformée sont assez simples et économiques à trouver en vrac : légumes, fruits, graines, légumineuses, céréales …

On peut même pousser jusqu’à fabriquer certains produits soi même (laits, yaourts et fromages végétaux …) (ce n’est pas mon cas 😬).

Bref, il a pleins de façons d’avoir très peu de déchets en cuisine, car il ne font simplement pas parti du régime alimentaire. 

En revanche, vu la quantité de fruits et de légumes, consommés on a beaucoup de “déchets” organiques, et ça peut faire mal au coeur de les jeter si on n’a pas de compost. 

La bonne nouvelle : il y a beaucoup de ces “déchets” qui n’en sont pas vraiment et que l’on peut utiliser facilement et de pleins de façons différentes👩‍🍳

Suite plus bas 👇

” Vu la quantité de fruits et de légumes, consommés on peut se retrouver avec beaucoup de “déchets” organiques, et ça fait mal au coeur de tout jeter à la poubelle.”

Déchets organiques

Voici 5 exemples : 

1- En bouillons de légumes 

On peut faire des bouillons de légumes. Bon par contre après on jette quand même les restes mais au moins on les a utilisé jusqu’au bout. 

Pour ça, il suffit d’utiliser toutes tes épluchures et morceaux de légumes (trognons de choux, feuilles, tiges d’herbes aromatiques, peaux d’oignons …). 

Tu les laves bien puis tu les mets dans une grande casserole d’eau froide, que tu portes à ébullition en ajoutant un peu de sel, de poivre et un bouquet garni. 

Quand l’eau s’est bien colorée (en 1h-1H30) tu la filtres et tu la mets dans un bac à glaçons et au congélateur pour sortir les petits cubes au moment venu. 

2- En soupe et en pesto

Pour les soupes, tu peux utiliser différentes épluchures et feuilles , par exemple les fanes de carottes, le vert du poireau, les trognons de choux … je te conseille de les ajouter à des légumes entiers aussi, en plus d’épices. Quand ils sont mixés aux restes, on ne sent absolument pas que ce sont des déchets alimentaires. 

Tu peux aussi en faire des pesto, le plus connu étant le pesto de fanes de carottes mais tu peux aussi le faire avec des fanes de radis, de betteraves … Pour ça c’est très simple, il te suffit de mixer les fanes avec un peu d’ail, d’huile d’olives, de sel et de poivre. Tu peux aussi ajouter des herbes aromatiques et/ ou des épices pour varier à chaque fois. À servir sur des pâtes ou autres céréales et légumineuses ou même en tartinades à l’apéro.

3- En chips sucrées et salées

En parlant d’apéro, tu peux également réaliser des chips délicieuses avec les épluchures.

Ça marche en version salée avec les épluchures de pommes de terre notamment, mais également avec celles de navets, de carottes, de betteraves … 

Il te suffit de mettre tes épluchures dans un saladier avec un filet d’huile d’olives et un peu de sel. Tu peux ensuite les mettre au four pendant 15 minutes à 200°.

Tu peux également varier à chaque fois en les assaisonnant avec d’autres épices et herbes (par exemple, avec du paprika, des herbes de Provence ou des piments en paillettes …) 

Tu peux aussi créer des chips sucrées avec des épluchures de fruits, par exemple celles des pommes ou des poires.

Pour ça même système sauf que tu peux utiliser une huile végétale plus neutre ou un peu d’huile de coco et ajouter un peu de sucre de coco. Tu peux aussi twister le goût avec des épices comme de la cannelle ou de la cardamome. 

 4- En graines pour l’apéro

Tu peux utiliser les graines de toutes les courges : butternuts, potirons, citrouilles, potimarrons … pour faire des délicieurses graines à manger. 

Pour ça rien de plus simple, tu les rinces bien en les débarrassant de toute la chaire collée autour, puis tu les laisses sécher une nuit sur un torchon propre. 

Ensuite au four avec un filet d’huile d’olives et un peu de sel et/ou des épices de ton choix (par exemple du curry, du paprika ou des herbes de Provence …) à 180°, pendant 10 minutes en remuant à mi-cuisson. Et voilà, tu peux ensuite les grignoter tel quel ou les ajouter à une salade, un mix de légumes …

5- En produits ménagers maison

Et oui on peut aussi créer des choses que ne se mangent pas 😉 Alors là ça fonctionne particulièrement bien avec les épluchures d’agrumes : citrons, oranges, clémentines … (un peu moins bien avec les épluchures d’oignon 😂) pour avoir des produits ménagers 100% naturels et qui sentent bon. 

Il suffit de mettre les épluchures dans un bocal en verre hermétiques, de le remplir de vinaigre blanc et de le refermer. Tu laisses macérer pendant 2 semaines, puis tu vides le liquide dans un autre récipient.

Tu peux maintenant utiliser ce vinaigres blanc parfumé pour toutes les surfaces de ta maison 🙂

Et toi tu as d’autres astuces anti gaspi de fruits et légumes ? 

2 Commentaires

  1. MAUD THALIEN

    ça m’a l’air bon!

    Réponse
    • Rebecca

      Merci 😘

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu plus de lecture ? Voici les derniers articles 😊

Ragoût de fenouil

Ragoût de fenouil

Un bon ragoût réconfortant idéal quand les températures baissent. C'est un repas complet, idéal à emporter. Vous pouvez aussi ajouter du riz complet et un peu de yaourt végétal.  Ragoût de fenouils 1 bulbe de fenouil1/2 courge butternut1 gros oignon4 gousses...

Communauté privée