Sélectionner une page

Parlons régimes et poids

La semaine dernière, j’ai reçu une demande de coaching qui m’a interpellée (j’ai demandé à la personne avant de la citer en exemple, bien-sûr).

Cette femme à lu quelque part que le régime végétalien était le plus efficace pour perdre du poids. 

Elle me raconte dans son email qu’elle a tout essayé depuis l’adolescence. 

Elle est passée des fameux milkshakes protéinés au régime Dukan, par Weight Watcher (2 fois !), par un suivi personnalisé avec un nutritionniste pour un rééquilibrage alimentaire (mais qui compte quand même les calories) et le dernier en date un régime cétogène. 

Qu’elle n’en peut plus de son poids, qu’il lui gâche la vie et cela depuis des années et que du coup elle s’est tourné vers le “régime” végétalien mais qu’elle n’est pas sûre de le faire correctement et donc elle voudrait un accompagnement particulier. 

J’ai été vraiment remuée après la lecture de son email et ça m’a donné envie d’aborder le sujet. 

Depuis le lancement de Question d’équilibres, je n’ai presque jamais abordé le sujet du poids, des régimes alimentaires etc. 

Tout d’abord parce que c’est un sujet extrêmement complexe. Qu’il ne s’agit pas exclusivement de nourriture, que ce n’est pas comme disent nos amis anglais “one size fits all” (c’est à dire que ce qui fonctionne pour l’un, ne fonctionne pas obligatoirement pour l’autre)

Mais aussi parce-que je trouve que tout le discour autour du poids est dévastateur.

Qu’il n’y a que des contenus autour de ça quand on parle de nutrition sur Internet et que tous ces contenus viennent avec leur lot de conseils complètement destructeurs et d’opinions personnelles sur ce qui a marché pour machin etc. 

Mais voilà,  je reçois beaucoup de messages dans ce sens et je sais qu’il y a énormément de souffrance autour de ce sujet. 

J’avais donc envie d’en parler. Alors attention je ne vais pas donner de conseils pour perdre du poids ou de formule magique.

Si ça existait, il n’y aurait pas autant de personnes malheureuses avec leur poids ou un taux d’obésité qui augmente d’année en année. 

👉 Mais d’abord, je tiens juste à dire qu’un régime végétalien ou tout autre régime plus végétal ne devrait pas être abordé dans une optique de perte de poids, mais dans une optique global d’être mieux dans son corps mais aussi dans sa tête car c’est un régime alimentaire qui repose aussi sur des convictions éthiques et écologiques qui sont tout aussi importantes pour le mener à bien. 

D’autre part, tout le monde n’est pas fait pour être végétalien. C’est une alimentation, il ne faut pas se mentir, qui est très difficile à adopter et à garder. Il faut que l’envie soit vraiment présente et prenante. Et bien-sûr, il faut aborder les choses très sérieusement pour ne manquer de rien 🙂

Alors, bien-sûr, avec une alimentation plus végétale et moins transformée, on tend à se rapprocher de son poids de forme. 

Mais son poids de forme, ça n’est peut-être pas un 36 !

Nous sommes bombardés de corps normés et très minces et on a l’impression qu’il faut ressembler à ça. En tout cas, c’est très difficile de se dire que c’est ok si nous ne rentrons pas dans ces standards. 

Pourtant, notre corps peut-être en bonne santé (et même parfois en meilleur santé) même si on ne rentre pas dans les normes des magazines ou autres standards véhiculés dans les médias et publicités.

Je pense sincèrement que c’est le plus difficile à travailler. Prendre soin de notre corps et accepter que peut-être ce n’est juste pas notre morphologie d’être très mince et ce n’est pas grave. 

C’est même tant mieux qu’il y ait de la diversité ! On en peut plus de cette uniformisation de tout !

Deuxième point important, la nourriture n’est pas un ennemi. Bien au contraire ! 

Je pense que l’erreur numéro 1 de tous les régimes alimentaires est de nous présenter la nourriture sous deux angles : soit une suite de nutriments à accumuler soit des phases de restrictions et de craquage : le fameux 80-20 ! 

Franchement, je trouve ça triste parce que personne ne peut tenir ça sur le long terme ou même si c’est le cas, ça n’est pas enviable ! 

L’alimentation doit être une source de plaisir et de bien-être tous les jours (pas seulement pendant notre repas “plaisir”)

Elle doit reprendre une place importante dans notre quotidien. 

L’alimentation, c’est aussi tout le rituel qui va autour. 

C’est prendre le temps de choisir des produits majoritairement bruts qui nous font envie, c’est mettre une jolie table si ça nous plait, c’est s’asseoir à table et prendre le temps de manger, encore mieux si on peut prendre ce temps avec sa famille ou ses colocataires. 

Il faut que le plaisir de manger soit présent à chaque repas ! Et ça veut dire que l’on bannit les haricots verts à la vapeur et le poisson blanc sans goût, à part celui de la punition. 

Arrêtons de nous prendre la tête outre mesure avec les repas que l’on doit manger. 

Si vous êtes dans une course à la perte de poids (comme c’est le cas de beaucoup, beaucoup de personnes que je suis) le plus important et là où vous devriez concentrer tous vos efforts, c’est d’essayer de retrouver une relation apaisée avec votre assiette. 

Je sais c’est plus facile à dire qu’à faire mais déjà, commencez par mettre à la poubelle  les régimes (les céto trucmuches, les trucs protéinés, les points et autres). 

Faites vous plaisir avec une seule clé à garder en tête : à chaque repas votre but est de vous faire plaisir tout en faisant du bien à votre corps.

C’est à dire lui apporter des aliments qui ont une vraie valeur nutritionnelle.

C’est très simple ces aliments ce sont simplement des aliments bruts. 

Et la clé selon moi c’est une alimentation plus végétale et moins transformée (je sonne comme un vieux disque rouillé, mais c’est vrai !).

1️⃣ Mangez le moins transformé possible. 

De cette façon vous savez exactement ce qui va dans votre assiette (pas d’aliments cachés, d’acides gras trans, de sel à outrance ou de sucre qui n’a rien à faire là). 

De la même manière, bannissez Yuka et autres de votre téléphone. Reprenez le pouvoir de choisir en toute conscience les aliments qui vont vous faire du bien (au fond, vous les connaissez, vous n’avez pas besoin d’une canne qui vous amène là où elle veut bien vous amener. Pour en savoir plus sur mon aversion pour ce type d’applications, vous pouvez lire mon article sur le sujet ici)

2️⃣ Ajoutez des aliments clés partout. 

Les aliments clés ce sont :

Les légumes. L’idéal est de construire vos assiettes autour d’eux, mais si c’est pas possible, ajoutez-en à toutes vos assiettes, même un seul pour commencer. 

Par exemple : vous voulez vous faire une assiette de pâtes au pesto (c’est toujours mon exemple parce-que c’est mon plat préféré 😬 ) on ajoute une grosse poignée de roquette ou même mieux des légumes au four + une grosse poignée de roquette.

Pensez aussi aux légumineuses, même une cuillère à soupe pour commencer. Au céréales complètes plutôt que blanches, aux oléagineux etc. 

L’idée de ce conseil n’est pas de dire “mangez des légumes pour maigrir”.

Ça n’est pas du tout simpliste comme ça.

C’est juste de dire que les aliments à haute valeur nutritionnelle, donc les légumes mais aussi les fruits, les céréales complètes, les légumineuses et les oléagineux devraient être présents tous les jours dans nos différents repas. 

Jouez avec les épices et les saveurs, réinventez des plats que vous aimez en version faites maison, oui aux pizzas, aux burgers, aux pâtes, etc, rien n’est interdit ! 

Pas la peine, à moins que ça vous fasse plaisir, de chercher à incorporer des super-aliments auxquels vous ne comprenez rien. 

L’important est de juste manger au moins à 90% des aliments que l’on trouve dans la nature !

Et de prendre du plaisir à les préparer, à les manger, à les savourer, à mettre un maximum de couleurs, à tester (et à rater !) des nouvelles recettes, etc. 

Nourrissez votre corps parce que vous l’aimez et que vous voulez lui faire du bien et lui faire plaisir, pas pour le punir de ne pas se plier à vos attentes. 

👉 Je pense que c’est le bon moment pour aborder la nourriture émotionnelle qui est un autre sujet et qui est tout aussi important dans cette discussion. 

Car ce dont je parle jusqu’à maintenant, ne concerne pas les “crises” alimentaires incontrôlables que l’on peut avoir parfois

Pour ça, je vous invite à lire un article que j’avais écrit sur le sujet il y a quelque temps, pour mieux comprendre d’où et comment viennent ces crises : ici

Avant de clôturer le sujet, je voulais aussi dire ”lâchons nous la grappe !”

C’est une période suffisamment compliquée pour qu’on ne s’ajoute pas de stress supplémentaire ou de culpabilité. 

Vous avez mangé un Kinder Bueno, ça n’est pas la fin du monde ! La prochaine fois pensez à vous préparer des petits cookies maison avec que des choses bonnes dedans, c’est du sucre, certe, mais vous savez ce que vous y avez mis.

Voilà, je clôture ici le sujet. Tout ce que j’ai dit n’a rien de scientifique, ça n’a pas valeur de dogmes. 

Ce sont simplement mes observations personnelles (bien-sûr teintées de mes études de naturopathie et de mes accompagnements). 

Je sais que la discussion autour du poids est une discussion très difficile, que c’est un vrai problème de société, que c’est une vraie source de souffrance pour certaines personnes. 

Je ne peux que vous conseiller, pour autant, de ne pas suivre tous les régimes à la mode que l’on voit partout, de ne pas suivre de programme en ligne miracle qui ne repose que sur l’expérience de la personne qui le fait. 

Après la façon dont vous abordez le sujet vous concerne, mais si vous avez besoin d’un soutien plus personnalisé, rapprochez vous d’un vrai professionnel et surtout travaillez en priorité sur votre rapport à l’alimentation de façon globale, sur votre santé mentale (tellement importante), sur votre hygiène de vie globale (sommeil, mouvements, eau, etc) et apportez à votre corps les bienfaits que la nature nous offre (légumes, fruits, céréales, graines etc) et faites le avec plein de gourmandise car c’est super important ! 

Ne supprimez aucune catégorie d’aliments si vous n’en ressentez pas le besoin (à l’exception des aliments ultra transformés, si vous le pouvez car eux ne servent vraiment à rien à part à nous rendre accro et malade). 

👉Si vous avez des réflexions sur le sujet, surtout n’hésitez pas à les partager en commentaires.

Cela peu enrichir le débat et peut-être aider d’autres personnes .

Much love XX

Rebecca

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu plus de lecture ? Voici les derniers articles 😊

Ragoût de fenouil

Ragoût de fenouil

Un bon ragoût réconfortant idéal quand les températures baissent. C'est un repas complet, idéal à emporter. Vous pouvez aussi ajouter du riz complet et un peu de yaourt végétal.  Ragoût de fenouils 1 bulbe de fenouil1/2 courge butternut1 gros oignon4 gousses...

LA LISTE D'ATTENTE DE VEGGIE POWER EST OUVERTE 🥳

X