fbpx

Comment ne pas avoir faim en arrêtant la viande ?

Une des objections les plus communes des personnes souhaitant arrêter la viande mais n’y arrivant pas est qu’elles ont faim, en arrêtant de consommer de la viande, leur repas ne les leur apportent plus de sensation de satiété ou alors elles ont fait rapidement après. 

Si c’est votre cas, ça n’est pas dans votre tête. Il y a deux raisons principales pour ressentir cette faim en arrêtant la viande : 

1 – Vous ne mangez tout simplement pas assez de calories, sans même vous en rendre compte.

2- Vos apports en certains nutriments (protéines et/ou certains acides gras) sont trop faibles. 

La bonne nouvelle ? Ces deux situations sont tout à fait réversibles.

Je vous donne ici trois conseils pour arrêter la viande sans ressentir de sensation de faim.

1 – Faites un minimum attention à la composition nutritives de votre journée

Surveiller, particulièrement, votre consommation de protéines et d’acides gras Oméga 3.

Concrètement, essayez d’incorporer des sources de protéines végétales à chaque repas (légumes secs, soja (tempeh ou tofu), céréales complètes, graines et oléagineux.) er variez bien ces sources de protéines dans la journée, ou à minima dans la semaine. Pour rappel, j’ai fait un post instagram sur les protéines et la complémentarité des protéines végétales juste ici : Post

Deuxième point important, consommez des sources végétales d’acides gras Oméga 3 tous les jours. Que soit, des graines de lin moulues, des graines de chia, de l’huile de colza ou de caméline pour les acides gras Oméga 3 à chaines courtes et des algues (nori, wakame …) pour les acides gras Oméga 3 à longues chaines.

Si vous ne consommez ni algues, ni petits poissons gras, renseignez vous auprès d’un professionnel de santé pour vous suplémenter en DHA et EPA d’origine végétal. 

(D’ailleurs si c’est votre cas, faites également attention à votre apport en iode qui est bien certainement déficient.)

 

Concrètement, à quoi peut ressembler une journée dans votre assiette ? 

 

👉 Petit déjeuner :

En version salée →  tartines de pain de seigle au levain avec du tahini (crème de sésame), quelques crudités et graines germées + quelques graines de lin moulues

Version sucrée → Tartines de pain de seigle au levain avec du beurre d’amandes, une banane coupée dessus et quelques graines de lin moulues

👉 Déjeuner :

Un couscous avec de la semoule complète et des pois-chiches plus pleins de légumes variés cuits et crus

👉 Dîner :

Une soupe de lentilles corail, légumes varié, curry et coco + une salade de crudités avec des graines et des paillettes d’algues. 

2 – On n’oublie pas les snacks !

Quand on a une alimentation 100% végétale, on a tendance à consommer moins de calories dans la journée, tout simplement parce-que nos repas sont plus riches en aliments avec les plus faibles densités caloriques (légumes, fruits, céréales complètes et légumineuses).

De ce fait, il est tout à fait possible de ressentir une sensation de faim pas très longtemps après avoir manger. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à prévoir un ou deux snacks dans ta journée. Par exemple, un en fin de matinée et un au goûter. 

Il vaut mieux, snacker quelque chose de sain plutôt que d’attendre la faim au ventre le repas “officiel” et de manger en bien trop grosse quantité ou même de grignoter pendant qu’on prépare le repas. 

Car il y a une grande différence entre un snack et du grignotage. 

👉 Un snack est planifié et en quantité définie. 

Et on ne mange pas n’importe quoi non plus 😉

Le but n’est pas d’ingérer des calories vides (sorry Kinder Bueno et consorts …). On se dirige plutôt vers un fruit, des bâtonnets de crudités et du houmous ou de temps en temps des pâtisseries faites maison (cookies …)

3 –  On surveille l’aspect consistent de nos plats

 

Il arrive aussi, que l’on ait pas vraiment faim mais que l’on ait le sentiment de ne pas être rassasié, ce qui ne nous arrivait pas en mangeant de la viande.

En consommant, encore une fois, plus de légumes dans l’assiette (qui sont très riches en eau), on ne retrouve pas le côté copieux et satisfaisant d’un morceau de viande. 

La solution ? À nous les bons petits plats ! 

Qui dit alimentation végétale ne dit pas forcement salade de crudités (même si c’est aussi très bon !).

Faites vous plaisir, presque tous les aliments omnivores ont des alternatives que vous pouvez tester (si vous n’avez pas encore votre guide des alternatives végétales, c’est ici pour le télécharger : guide d’alternatives végétales). 

Et puis n’hésitez pas à cuisiner des plats consistants et satisfaisants (curry, couscous …) ou à réinventer vos plats favoris en version végétale (lasagnes, burgers …) 

Ne vous contentez pas des légumes et n’abusez pas des céréales (surtout si elles sont blanches ) mais par contre intégrer au quotidien des légumineuses à votre alimentation (haricots, pois chiches, tofu …) ce sont elles qui vous aideront à apporter beaucoup de consistance à vos plats.

Bonus elles sont méga versatiles et vous pouvez les imager de pleins de façons : en steak, en boulettes, intégrées dans des curry, des soupes ….

Voilà j’espère que ça peut vous donner des pistes pour manger plus végétal sans avoir faim 😊

Et comme toujours, la clé est le plaisir, alors amusez vous à éxperimenter pleins d’assiettes végétales différentes !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu plus de lecture ? Voici les derniers articles 😊

Ragoût de fenouil

Ragoût de fenouil

Un bon ragoût réconfortant idéal quand les températures baissent. C'est un repas complet, idéal à emporter. Vous pouvez aussi ajouter du riz complet et un peu de yaourt végétal.  Ragoût de fenouils 1 bulbe de fenouil1/2 courge butternut1 gros oignon4 gousses...

Communauté privée

Ateliers en ligne GRATUITS : Les 3 erreurs qui t'empêchent de végétaliser ton alimentation 🌱

X