Sélectionner une page

5 pistes pour prendre soin de sa santé mentale

Cet article est une grande première pour moi !

J’avais envie de revenir aux racines du blog qui ne s’appelle pas Question d’équilibres pour rien 😊

J’adore parler d’alimentation consciente, envers soi, la planète et les êtres vivants, en partageant recettes et conseils autour d’une alimentation plus végétale, moins transformée et de saison. 

C’est une alimentation à laquelle je crois pour préserver au mieux sa santé et son bien-être mais aussi pour son rôle bénéfique sur tout notre écosystème et je vais continuer à partager dessus avec le même plaisir qu’avant 🙂

Pour autant, l’alimentation n’est qu’un pilier vers ce but. 

En naturopathie, on nous apprend à avoir une approche holistique de la santé. Cette approche repose sur différents piliers et pratiques pour nous aider à nous sentir le mieux possible et à préserver notre santé. 

Que ce soit le mouvement, la respiration, la consommation d’eau, ect. 

Dans cette approche holistique, évidemment la santé mentale a un rôle essentiel. 

Je pense aussi que d’être bien dans sa tête nous aide, à apporter une contribution possible au monde. 

J’ai beau être consultante en naturopathie, avoir appelé mon blog Question d’équilibres, être tout à fait consciente de ce lien étroit entre santé physique et mentale et de l’importance de se sentir bien pour rayonner de manière positive sur notre environnement, je me suis moi-même laissée emporter dans une spirale négative depuis plusieurs mois. 

Et oui, cette f***ue  année 2020 a eu raison de moi comme elle a eu raison de beaucoup. Je me suis complètement laissée submerger par un stress chronique et des épisodes d’états dépressifs.

Et voilà c’est dit ! 

Je ne dis pas ça pour me faire plaindre ou par exhibitionnisme. 

Je pense que c’est important d’en parler de manière honnête et transparente (si on le souhaite, bien-sûr) car quand on le fait, on se rend compte que l’on ouvre la possibilité d’aller mieux. 

C’est l’expérience que j’ai faite en commençant à m’ouvrir auprès de mes merveilleuses amies. 

En échangeant avec certaines d’entre elles, j’ai surtout remarqué qu’elles souffraient aussi d’une santé mentale en dents de scies avec des épisodes franchement down. 

Qu’en plus de ça, elles n’osaient pas l’avouer (ni même se l’avouer) car elles n’avaient aucune raison de se plaindre (une bonne santé physique, un travail, un toit sur la tête, de quoi manger, etc) donc venait s’ajouter à cet état, de la culpabilité. 

C’est ce qui m’a décidé à commencer 2021 avec un article sur ce sujet.

Je ne suis pas psychologue, ni coach en développement personnel ou autre, donc je ne vais pas m’aventurer dans un article théorique. 

Je vais simplement partager les petites choses que j’ai mises en place et qui ont vraiment changé la donne pour moi.

Ces choses m’ont permises d’aller mieux, même en périodes de stress intense et de grosses remises en question ( je précise que je ne souffre pas de dépression, qui est une maladie qui nécessite une prise en charge par des professionnels.)

D’autre part, c’est comme tout, ce qui fonctionne pour l’un peut être complètement inefficace sur un autre (Par exemple, la sophrologie qui aide tant de personne n’a absolument pas d’effets sur moi ).

Je vous fais la liste de 5 choses qui m’aident au quotidien (ou qui m’ont aidé), le but n’est pas d’ajouter encore à votre charge mentale ou de vous dire de vous bouger les fesses si vous n’allez pas bien, c’est simplement un partage d’expériences. 

Il n’y a rien de révolutionnaire dans ces activités, mais si une ou deux peuvent vous inspirer et vous aider à aller mieux, alors je serais ravie 🙏

👉 DÉBRANCHER

Première chose que j’ai mis en place, c’est de supprimer les applications de réseaux sociaux et de journaux en ligne de mon téléphone pendant un mois. 

Je n’ai donc pas lu les informations pendant un mois. Certain(e)s ont peut-être les poils qui se hérissent en lisant ça … 

Je suis une accro de l’actualité, je me révolte très facilement (pour de bonnes raisons avec tout ce qui se passe), il n’est pas rare que j’ai les larmes qui montent quand je lis une actualité et je peux passer 10 bonnes minutes à lire les commentaires de certains articles en me demandant comment certaines personnes peuvent être autant dépourvu d’humanité et d’empathie …

Bref je vis les informations que je lis … et je les lisais plusieurs fois par jour. 

Ce qui évidemment me minait le moral, me rendait totalement cynique et de moins en moins en capacité d’écouter des opinions différentes des miennes. En fait, au lieu de me donner envie d’agir, cette consommation effrénée d’infos me poussait plutôt dans une léthargie, un “à quoi bon” stérile. 

La première action que j’ai prise, ça a été de supprimer Twitter et Mediapart de mon téléphone et de ne plus écouter la radio. 

Je ne regardais déjà pas les informations à la télé. 

Pour les journaux et magazines, je n’en achetais pas d’actualités. Seulement ceux qui traitent de temps plus longs et qui n’ont du coup pas le même impact. 

Ça va faire un mois, maintenant, que je ne lis pas, n’écoute pas ou ne regarde pas des informations d’actualités. 

Ça n’a pas forcément enlevé à ma culture, j’arrive toujours à discuter avec des gens, j’ai été au courant 10 minutes après tout le monde de l’invasion du capitole ou des variantes du Coronavirus (les informations trouvent toujours un chemin vers nous, alors inutile de nous les imposer de manière intempestive)

En revanche, je ne peux même pas commencer à dire tout ce que ça m’a apporté !

J’ai comme un sentiment d’espoir, une nouvelle envie de contribuer (peut-être que c’est de la naïveté du coup, mais au pire on s’en fout ! Mieux vaut avoir envie de faire quelque chose que de rester dans son coin).

Je suis plus à même d’écouter et surtout d’entendre des opinions différentes des miennes et surtout et c’est bien le sujet de l’article je me sens bien moins stressée et triste. 

En ce qui concerne les réseaux sociaux, on était un peu sur le même pattern, c’est-à-dire que je recevais énormément d’informations négatives, notamment via Instagram.

Des informations anxiogènes, défaitistes, d’opinions complètement binaires, de discours culpabilisants, de greenwashing, etc. 

Mais en plus de ça, en tant qu’entrepreneuse il y avait également le spectre de la comparaison. 

À suivre autant de comptes qui évoluent dans ma sphère, comment ne pas se comparer en mal, mais aussi en bien. Pour moi les deux sont nocifs. 

Je n’ai pas envie d’être cette personne qui se réjouit quand elle voit un comptequi fait la même chose qu’elle et qui a moins de followers ou qui remet sa vie en question quand au contraire quelqu’un d’autre dans le même domaine rencontre un succès ou sort quelque chose de similaire. 

C’est contraire à tout ce que je crois et pourtant j’en étais arrivé là …

Cette pause d’un mois des réseaux m’a permis de remettre les pendules à l’heure et de profiter de ce que les réseaux sociaux ont de meilleurs : découvrir des initiatives à supporter et échanger avec une belle communauté. 

Je suis revenue sur Instagram, mais il est tout au bout de mon téléphone et je me suis mise une limite de 30 minutes par jour et 0 le week-end. Je ne reçois plus de notifications, je dois aller sur l’app pour les voir. 

J’ai l’impression du coup de bénéficier des mêmes avantages que j’avais en l’arrêtant, beaucoup moins de stress et de sentiments down. Mais je pense que c’est parce qu’il y a eu cette pause mensuelle avant. 

J’ai même perdu une centaine de followers et ça ne pouvait pas plus me passer au-dessus de la tête …

J’ai remis ce réseau social dans son rôle : un outil pas un indicateur de ma valeur. 

👉 LIRE

La deuxième chose que j’ai mise en place va de paire avec la première.

Avec tout ce temps retrouvé (sérieusement, c’est HALLUCINANT, le temps que je passais sur mon téléphone avant) et bien j’ai redécouvert une activité que j’adorais plus jeune. 

Rien de bien révolutionnaire, je me suis remise à lire. 

J’ai commencé par les livres que j’aimais beaucoup avant, les thrillers et autres enquêtes policières puis j’ai découvert Lili Barbery Coulon (dont je vous parle juste après 😉 ) et j’ai dévoré son livre, ce qui m’a poussé vers d’autres livres notamment ceux d’Odile Chabrillac, de Camille Sfez ect. 

Ça n’est pas tant le sujet qui est important, même si, quand il s’agit de livre axés développement personnel, forcément ça a encore plus un impact. L’important c’est que la lecture est une activité dans laquelle on se plonge totalement et avec laquelle on ne peut pas faire quelque chose à côté. 

On est pleinement dans le moment présent, ça fait un peu gnangan mais c’est bien vrai. 

La lecture est une activité de mindfullness, chacun peut trouver celle(s) qui résonne(nt) avec lui ou elle : tricoter, colorier, cuisiner …

En plus de ça, à la place de scroller sans fin mon téléphone avant de m’endormir et donc d’avoir du mal à m’endormir, je me suis mise à lire et là en 10 minutes je pouvais éteindre la lumière ! 

👉 Se mettre au kundalini yoga

J’ai commencé le kundalini yoga il y a plusieurs semaines et depuis j’en fait tous les jours.

Ça n’est pas un exploit, comme pouvait l’être le fait de m’imposer des pratiques de yoga comme je faisait avant. 

Là je le fais avec plaisir, ça me fait tellement de bien que je n’arrive pas à le retranscrire par écrit. 

 Quand je déroule mon tapis, que je chante le mantra Ong namo guru dev namo pour entrer dans la pratique, j’ai juste un sourire qui se dessine naturellement. 

Je ne suis pas une experte en kundalini yoga donc je vous laisse découvrir par vous même cette pratique si le sujet vous intéresse. 

Je vous parlais de Lili Barbery Coulon, c’est une professeur de yoga kundalini et vous pourrez trouver pleins d’informations intéressantes sur son blog. 

 À la place je vais plutôt vous raconter mon aventure avec le yoga kundalini. 

J’ai fait un premier cours en 2016 à Londres. J’étais dans un studio où je faisais du yoga vinyasa une fois par semaine et un jour je vois arriver une nouvelle prof habillée complètement en blanc avec un turban sur la tête (elle remplaçait ma prof pour ce cours)

En toute honnêteté, je me suis un peu dit what the f***. Impression qui s’est renforcée quand elle a commencé à chanter des mantras. 

Mais au bout de 10 minutes, j’ai été complètement transportée. J’ai adoré et je n’ai pas vu l’heure et demi passer. 

J’ai voulu, quelques semaines, après réitérer l’expérience et je me suis inscrite à un autre cours et là c’était horrible (je ne sais pas trop expliquer pourquoi). J’ai donc laissé tomber le yoga kundalini pendant 4 ans, avant de retomber par hasard sur un cours en ligne et de retrouver cette belle sensation. 

Depuis, comme je le disais, je pratique tous les jours. Je me suis acheté le livre de Caroline Bénézet pour m’aider dans la pratique et une fois par semaine je suis un cours en ligne avec un vrai professeur. 

Comme tous les yogas, il ne s’agit pas seulement de postures physiques mais également de respiration et de méditation. 

 Mais j’ai vraiment l’impression que le yoga kundalini est plus spirituel, peut-être simplement parce que les professeurs qui le portent ont gardé cet aspect. 

 Il y a une vraie importance accordée au souffle et à la méditation. 

 Et mon aspect préféré ce sont les mantras que l’on chante et que l’on écoute (maintenant j’ai même ça dans les oreilles pour travailler 😊)

 Bref, c’est vraiment ma révolution de cette fin d’année 2020. Je vous en reparlerai très certainement quand je me sentirai plus en confiance pour le faire. 

 Mais je vous conseille très fortement d’essayer en espérant que ça ait le même effet sur vous que sur moi. 

👉 Vivre dans le présent

Alors je sais c’est vraiment très convenu comme conseil et même un peu abstrait je pense. 

Pour autant ça fonctionne. 

Une bonne dose du stress et des pensées négatives que l’on a sont amenées par la peur du futur ou la nostalgie du passé. 

Parfois on est tranquille chez nous avec notre famille et on passe un bon moment et hop on se met à penser à ce dossier super important qui nous stresse et ça nous fait penser à un autre truc désagréable du bureau et ainsi de suite et nous voilà dans un état d’esprit plus du tout serein. 

Je n’ai pas grand chose à dire sur cet aspect, mais maintenant tous les jours je me ramène au présent. 

Parfois c’est simple, parfois c’est plus dur, mais quand je sens mon esprit divaguer je le ramène ici et maintenant. 

Ça marche mieux quand le ici et maintenant est agréable mais ça fonctionne aussi quand ça l’est moins. 

Ça permet de remettre les choses en perspective : un pas à la fois.

Cet exercice que je m’impose m’a beaucoup aidé, encore plus en cette période où il est impossible de faire des plans et ou tout peut changer du jour au lendemain. 

Je n’ai pas de conseils sur comment le mettre en place. Personnellement, quand je sens mon esprit divaguer, je respire et je me force à revenir au moment présent.  Je pense que je suis beaucoup aidé par le yoga kundalini pour faire ça. 

👉 Vivre la sororité

J’en parlais, rapidement, au début de l’article, mais échanger avec d’autres femmes m’a beaucoup apporté. 

Pendant cette période de confinement / couvre feu, ça a été très difficile de voir du monde.

La solitude n’est clairement pas étrangère à ma santé mentale défaillante des derniers mois de 2020.

C’est extrêmement important de continuer à échanger et discuter avec nos ami(e)s même à distance pour autant ce qui m’a vraiment apporté un coup de boost, ce sont les espaces de sonorités que j’ai expérimentés ces derniers mois. 

Je m’explique, je fais à présent partie de deux groupes différents. 

Le premier est un groupe axé sur la vie professionnelle, où la vie personnelle à toute sa place aussi, avec 7 autres femmes. Nous nous retrouvons tous les mois pour partager notre météo perso, nos nouveaux projets, pour “travailler” sur la problématique d’une femme à chaque fois, pour nous soutenir, pour nous donner des idées etc. 

Le deuxième groupe, qui change à chaque fois (nous sommes une petite quinzaine) est un cercle de la lune virtuel. 

Deux fois par mois, à la nouvelle et à la pleine lune, nous nous retrouvons pour papoter de la lune, faire un petit rituel ensemble et simplement rire et échanger entre femmes. 

De pouvoir échanger, se porter vers le haut, ritualiser nos rencontres etc. Ça fait beaucoup de bien.

J’adore tellement ces moments passés avec ces femmes, ils ont clairement leur rôle à jouer dans mon sentiment de mieux être. 

Si vous avez l’occasion de rejoindre ou de créer de tels groupes, je vous invite à le faire. Il n’y a pas besoin de méthodologies ou autre, vous pouvez inventer la vôtre, c’est ce que nous avons fait pour les deux groupes et je sais que je ne suis pas la seule à en ressentir tous les bienfaits.  

Et voilà, pour les 5 choses que j’ai mises en place et qui me permettent d’aller mieux au quotidien. 

Si vous n’êtes pas au top en ce moment, j’espère sincèrement que vous trouverez des pistes à mettre en place pour vous sentir mieux. 

Le sujet du mieux-être et les récits d’expériences sont au cœur de mon nouveau projet dont je vous parle très bientôt. 

À très vite XX

Rebecca

1 Commentaire

  1. Léa

    Merci Rebecca pour ces lignes avec lesquelles j’adhère !
    J’ai moi-même pratiqué le kundalini yoga pendant environ 2 ans et je reconnais tout à fait les effets que tu décris. Je trouve aussi que son aspect plus spirituel en fait un yoga bien différent des autres que j’ai pu aussi tester.
    J’ai beaucoup adhéré à cet aspect, mais j’ai aussi entendu dire (par une amie prof de yoga) que le kundalini était à pratiquer avec précaution, notamment pour les puissants effets qu’il pouvait provoquer. c’est ce qui m’a fait arrêter à une période de ma vie où j’étais un peu plus fragile… Mais si on choisit bien son prof et que tout est fait en pleine confiance, je pense qu’il peut aider à trouver plus de sens au quotidien, en plus des bienfaits du yoga… et les chants sont tellement beaux en effet !

    Merci en tout cas pour ce que tu fais, je te souhaite plein de douceur pour cette année à venir, on en a tous bien besoin !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un peu plus de lecture ? Voici les derniers articles 😊

Ragoût de fenouil

Ragoût de fenouil

Un bon ragoût réconfortant idéal quand les températures baissent. C'est un repas complet, idéal à emporter. Vous pouvez aussi ajouter du riz complet et un peu de yaourt végétal.  Ragoût de fenouils 1 bulbe de fenouil1/2 courge butternut1 gros oignon4 gousses...

LA LISTE D'ATTENTE DE VEGGIE POWER EST OUVERTE 🥳

X