fbpx
Sélectionner une page

5 petits conseils de nutrition pour être mieux dans son corps !

Hello !

Cette semaine, j’avais envie de parler de petits trucs et astuces à mettre en place dans son assiette pour se sentir mieux dans son corps. J’ai selectionné que 5 petits conseils faciles à s’approprier.

C’est parti ? 

Bien sûr, les régimes alimentaires sont personnels et en général on sait mieux soi-même ce qui est bon ou mauvais pour nous. En revanche, je me suis dit qu’un petit tour d’horizon de ce que j’ai appris en cours et au fil de mes lectures peuvent permettre à certains de faire des choix en toute connaissance 🙂

Conseil N°1 : limiter (voir supprimer !) les produits laitiers

Je vais essayer de préparer un article spécifiquement dédié au sujet car il y a pas mal de choses à dire, de croyances ancrées à déconstruire (Merci “nos amis” pour la vie 🙄) et pas mal d’alternatives à développer en recettes.

Contrairement à ce qu’on croit, les produits laitiers ne sont pas une bonne source de calcium. Alors oui, ils sont très riches en calcium mais, peu digestes pour l’humain, le calcium ne se fixe pas bien. En plus de ça, les produits laitiers acidifient l’organisme, entrainement moult problèmes tels que chute de cheveux, peau sèche voir arthrose et bien d’autres désagréments plus graves. 

Conseil N°2 : limiter gluten et particulièrement le blé

Je vous en parlais, succinctement dans l’article sur les pâtes et par quoi les remplacer 

En soi, peu de personnes sont vraiment allergiques au gluten, mais pas mal de gens ressentent des inconforts (constipation, gaz, diarrhées …) en en consommant en trop grande quantité et surtout en consommant du blé (et tous les produits qui sont fait à base de cette céréales : pâtes, pains …).

En effet, c’est rarement le gluten présent dans le petit Épeautre, le seigle, l’orge, ect  … qui est la cause des inconforts cités ci-dessus. Ce qui l’est, c’est le blé, une céréale qui a été extrêmement modifiée au cours des siècles (nous sommes loin du blé que mangeaient nos ancêtres) et qui contient de l’alpha gliadine, la protéine de gluten bien souvent responsable de tous nos maux.

Mon but n’est certainement pas de dramatiser le gluten, si on n’est pas allergique, en consommer en petite quantité n’est pas un problème. Mais, il existe tellement d’alternatives délaissées qu’il est intéressant, aussi, de se pencher sur ces dernières pour réinventer ses recettes préférées (oui au courgettis à la bolognaise végétale, aux gâteaux à la farine de sarrasin ou encore au quinoa à toutes les sauces)

Conseil N°3 : Manger beaucoup moins de sucre

Outre, le sucre évident présent dans les bonbons, gâteaux et autres chocolats … Le sucre est pernicieux et il est présent dans beaucoup de produits industriels que nous avons l’habitude de consommer (plats cuisinés, chips, pizzas industrielles …)

Pour faire la guerre aux sucres cachés, rien de plus simple que de se passer au maximum des produits transformés. Plus on se rapproche d’une alimentation faite maison et non transformée, moins on a de chance de consommer de sucre. Si par exemple, on fait de la pâtisserie, rien ne nous empêche de mettre du sucre de coco (qui a un index glycémique beaucoup plus bas que les autres sucres), des fruits ou même être imaginatifs et remplacer le sucre par de la cannelle, de la fleur d’oranger … Et toute autre épice qui donnera du goût à nos préparations.

Dans tous les cas, moins notre palet sera habitué au sucre moins nous aurons besoin de sucrer 🙂

Conseil N°4 : Manger plus de légumes !

Peu importe votre régime alimentaire, que vous mangiez de la viande ou du poisson ou non, les légumes devraient constituer notre source première de nutriments, alors n’hésitons pas à en abuser !

Notre corps et notre organisme sont conçus pour manger des fruits et des légumes et pour les digérer de façon optimale en gardant les nutriments nécessaires à notre bien-être.

Par exemple, quand vous construisez votre assiette, réservez au moins la moitié de celle-ci à des légumes, le reste pouvant être des légumineuse et des céréales. 

Conseil N°5 : Manger plus cru

Dans la continuité, essayez de consommer plus cru ou plus vivant, comme on dit. Quand nous cuisons nos aliments, nous perdons pas mal de leur apport en nutriments. Pour manger plus cru, rien de plus simple ! On peut, simplement, consommer des crudités en entrée ou les mélanger avec des légumes cuits, pour des assiettes de toutes les couleurs et textures. On peut  aussi ajouter des herbes fraiches à nos plats ou encore faire de délicieux smoothies avec des fruits et une poignée de vert (par exemple, des épinards frais qu’on ne sent pas du tout au goût). Soyez imaginatif pour ajouter plus de cru un peu partout 🙂

Hello !

Voilà, pour 5 petits conseils faciles à mettre en place. Et vous, vous avez des préceptes que vous appliquez dans votre assiette pour manger plus équilibré ? 

Un peu plus de lecture ? Découvrez quelque idées 🙂

la flore intestinale

la flore intestinale

La flore intestinale Qu'est-ce que la flore intestinale ? À quoi elle sert et comment l'entretenir ?  On fait le point !   Ah la fameuse flore...

lire plus